J'avais déjà eu l'occasion de me rendre à plusieurs reprises à Marrakech avec ma femme, et pensais avoir trouvé les meilleurs établissements où séjourner. Mais il semble bien que j'avais tort. Lors d'un voyage de groupe au Maroc organisé par le comité d'entreprise de ma société, j'ai en effet découvert un hôtel assez différent des autres, bien plus authentique : le Riad El Fenn. Dissimulé dans une ruelle pittoresque près des souks animés de Marrakech, cet hôtel est un havre de paix. La plupart des hôtels emploient cette expression pour se décrire, mais c'est bien la première fois que l'expression semble parfaitement adaptée. Il faut dire qu'il sait se protéger de l'agitation du monde extérieur. Ses impressionnants remparts de 1 m d'épaisseur masquent des pièces vastes et des plus élégantes, des cours paisibles et des coins plus secrets. Il s’agit d’un mélange unique d'élégance grandiose à l’ancienne et d’extrême modernité. Les terrasses des toits offrent quelques-unes des plus belles vues de Marrakech. L’hôtel regorge d’endroits parfaits pour se détendre. On peut se reposer sous des pergolas fleuries, ou encore en s'installant sur les gigantesques canapés ou les amoncellements de coussins des vérandas. On peut aussi y jouer au golf, se rafraîchir dans la piscine ou se rendre dans le spa, qui est somptueux, avec son hammam et ses deux bassins (l’un en marbre de Carrare, l'autre équipé de jets d’eau tonifiants). Toutes différentes, les 22 chambres et suites ont beaucoup de cachet. Pour les visiteurs qui recherchent la plus chic et la plus grande, je recommande la n° 19 : elle a en effet des plafonds de 5 m de haut et une terrasse de 60 m2 ! Malgré la taille des chambres, l’architecte d’intérieur Frederic Scholl a tout de même réussi à rendre douillet cet espace immense en disposant des peaux de chameau sur le sol, et en y installant des meubles aux tons chauds, une baignoire sur pieds et de curieux objets d’art. Ce que j'ai particulièrement apprécié durant notre séjour, c'est qu'on peut y commander ce qu'on souhaite manger comme si on était à la maison ! Mieux encore, on peut choisir où manger. Quand on a envie de compagnie, il suffit d'aller dans le restaurant en plein air. Si on préfère la solitude, il suffit de se trouver un coin isolé (ce qui n'est pas bien compliqué, car l'hôtel est loin d'être une usine à gaz avec des clients dans tous les coins) pour dîner sans craindre d'être dérangé. Bref, un must. Le voyage de groupe avait été parfaitement planifié par le comité d'entreprise, et riche en activité. Mais c'est le riad qui a vraiment fait la différence, durant ce séjour. Si nous retournons à Marrakech, ma femme et moi, je sais déjà où nous logerons. Ma douce et tendre ne voulait plus entendre parler de Marrakech (je vous expliquerai pourquoi, un de ces jours), mais la description que je lui ai faite du riad lui a redonné l'envie de tenter l'aventure ! Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de de l'organisateur du voyage groupe.